jeudi, 04 juillet 2024 15:41

Inverser la résistance à la chimiothérapie dans le cancer du pancréas

nouvelle recherche dans le traitement du cancer du pancréas nouvelle recherche dans le traitement du cancer du pancréas pixabay

Le cancer du pancréas est l'un des cancers les plus agressifs et difficiles à traiter, en partie parce qu'il est souvent résistant à la chimiothérapie. Les chercheurs de l'Université de Stanford ont découvert que cette résistance est liée à la fois à la rigidité du tissu entourant les cellules cancéreuses et à sa composition chimique. Leurs travaux, publiés le 4 juillet dans Nature Materials, montrent que cette résistance peut être inversée, ouvrant ainsi de nouvelles possibilités de traitement du cancer du pancréas.

Ce que vous allez apprendre 

1. Comment la découverte des scientifiques de l'Université de Stanford peut-elle inverser la résistance à la chimiothérapie dans le cancer du pancréas ?
2. Sur quoi les scientifiques se sont-ils concentrés en étudiant l'adénocarcinome canalaire pancréatique ?
3. Quelles sont les deux conditions nécessaires pour que les cellules du cancer du pancréas deviennent résistantes à la chimiothérapie ?
4. Quelle a été la surprise concernant les récepteurs CD44 dans les cellules du cancer du pancréas ?
5. Quelles sont les prochaines étapes prévues par les scientifiques dans leurs recherches sur la résistance à la chimiothérapie dans le cancer du pancréas ?

La puissance de la matrice extracellulaire

Les chercheurs se sont concentrés sur l'adénocarcinome canalaire pancréatique, qui représente 90 % des cas de cancer du pancréas. Dans ces cancers, le réseau de matériaux entre les cellules, connu sous le nom de matrice extracellulaire, devient nettement plus rigide. Les scientifiques ont émis l'hypothèse que ce matériau rigide agit comme une barrière physique, empêchant les médicaments de chimiothérapie d'atteindre les cellules cancéreuses. Cependant, les traitements basés sur cette idée n'ont pas été efficaces chez les humains.

Sarah Heilshorn, professeure de science des matériaux et d'ingénierie à Stanford, a travaillé avec le doctorant Bauer LeSavage pour développer un nouveau système permettant d'étudier ces changements dans la matrice extracellulaire et de mieux comprendre leur impact sur les cellules du cancer du pancréas. L'équipe a conçu des matériaux tridimensionnels imitant les propriétés biochimiques et mécaniques des tumeurs pancréatiques et des tissus pancréatiques sains, et les a utilisés pour cultiver des cellules de patients atteints de cancer du pancréas.

Résultats de la recherche

Le nouveau système a permis aux chercheurs d'activer sélectivement certains types de récepteurs dans les cellules cancéreuses et d'ajuster les propriétés chimiques et physiques de la matrice. Ils ont découvert que les cellules du cancer du pancréas ont besoin de deux choses pour devenir résistantes à la chimiothérapie : une matrice extracellulaire rigide et de grandes quantités d'acide hyaluronique, un polymère qui aide à rigidifier la matrice et interagit avec les cellules via un récepteur appelé CD44.

Au début, les cellules du cancer du pancréas dans une matrice rigide avec de hauts niveaux d'acide hyaluronique répondaient à la chimiothérapie. Cependant, avec le temps, dans ces conditions, les cellules cancéreuses devenaient résistantes à la chimiothérapie en produisant des protéines dans la membrane cellulaire qui pouvaient rapidement éliminer les médicaments de chimiothérapie avant qu'ils ne puissent agir. Les chercheurs ont découvert qu'ils pouvaient inverser ce processus en déplaçant les cellules dans une matrice plus douce ou en bloquant le récepteur CD44.

Vers des traitements

La découverte que les cellules du cancer du pancréas interagissent avec la matrice rigide via les récepteurs CD44 a été surprenante. D'autres cancers peuvent être influencés par les propriétés mécaniques de la matrice extracellulaire, mais ces interactions se produisent généralement via une autre classe de récepteurs appelés intégrines. Les recherches de Heilshorn montrent que les cellules du cancer du pancréas n'utilisent pas les récepteurs intégrines dans leurs matériaux, ce qui est important pour concevoir des médicaments visant à resensibiliser les cellules des patients à la chimiothérapie.

Les chercheurs continuent d'étudier le récepteur CD44 et la chaîne d'événements qui suit son activation dans une cellule cancéreuse. Plus ils en apprendront sur les mécanismes biologiques conduisant à la chimiorésistance, plus il sera facile pour les développeurs de médicaments de trouver des moyens de perturber ce processus.

L'équipe travaille également à améliorer leur modèle de culture cellulaire en ajoutant de nouveaux types de cellules pour mieux imiter l'environnement autour d'une tumeur et en explorant d'autres propriétés mécaniques au-delà de la rigidité. En plus d'ouvrir de nouvelles voies pour traiter la chimiorésistance dans le cancer du pancréas, les chercheurs espèrent que leur travail mettra en lumière le rôle potentiel de la matrice extracellulaire dans la progression du cancer et l'importance d'utiliser des modèles réalistes pour trouver des traitements.

Source : Université de Stanford

medicalxpress

  • Inverser la résistance à la chimiothérapie dans le cancer du pancréas
    Inverser la résistance à la chimiothérapie dans le cancer du pancréas

    Le cancer du pancréas est l'un des cancers les plus agressifs et difficiles à traiter, en partie parce qu'il est souvent résistant à la chimiothérapie. Les chercheurs de l'Université de Stanford ont découvert que cette résistance est liée à la fois à la rigidité du tissu entourant les cellules cancéreuses et à sa composition chimique. Leurs travaux, publiés le 4 juillet dans Nature Materials, montrent que cette résistance peut être inversée, ouvrant ainsi de nouvelles possibilités de traitement du cancer du pancréas.

  • Comment les parents peuvent contribuer à la transformation des coloriages en un moment de plaisir et de liberté
    Comment les parents peuvent contribuer à la transformation des coloriages en un moment de plaisir et de liberté

    Points Clés

    • Créer un environnement propice au coloriage en aménageant un espace calme et bien éclairé avec du matériel de qualité.
    • Encourager la liberté artistique des enfants en les laissant choisir leurs propres couleurs et motifs, sans imposer de règles strictes.
    • Intégrer le coloriage dans la routine familiale pour renforcer les liens et montrer à l'enfant que ses activités sont valorisées.

    Le coloriage est une activité essentielle pour le développement des enfants. Non seulement il permet d'améliorer leurs compétences motrices, mais il stimule également leur créativité et leur imagination. Cet article vise à montrer aux parents comment transformer les séances de coloriage en moments de plaisir et de liberté pour leurs enfants.

  • Une Alternative aux Plaquettes Sanguines Naturelles
    Une Alternative aux Plaquettes Sanguines Naturelles

    Les difficultés d'accès aux plaquettes sanguines naturelles ont incité le Dr Ashley Brown et son équipe à rechercher une solution alternative. Leur objectif était de créer un substitut synthétique qui pourrait non seulement être stocké pendant de plus longues périodes, mais aussi être facilement disponible pour les patients, quel que soit leur groupe sanguin.

  • Double thérapie contre le cancer mortel du cerveau
    Double thérapie contre le cancer mortel du cerveau

    Le glioblastome est souvent une forme mortelle de cancer du cerveau, dont seulement 5% des patients survivent plus de cinq ans. De nouvelles recherches menées par des scientifiques de la Lee Kong Chian School of Medicine (LKCMedicine) et de l'Institut national de neurosciences (NNI) pourraient ouvrir de nouvelles perspectives pour les patients atteints de glioblastome. Leurs travaux pourraient être révolutionnaires dans le traitement de cette maladie mortelle et dans la prévention de ses rechutes.

  • Erreur Juridique- Divorce Atypique au Royaume-Un
    Erreur Juridique- Divorce Atypique au Royaume-Un

    Dans un processus de divorce exceptionnel aux îles britanniques, un événement inhabituel s'est produit, soulevant de nombreuses questions fondamentales concernant les limites de la loi et la nature humaine. Cette histoire, qui a débuté en 2023, a déclenché un débat animé sur la responsabilité des avocats, la justice et les conséquences des erreurs accidentelles.